MaPrimeRenov’ : 3 nouvelles aides pour financer ses travaux

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tables des matières

Satisfaite des résultats de sa marque MaPrimeRenov’, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon lance MaPrimeRenov’ Sérénité et Mon Accompagnateur Renov’ sous l’égide de France Renov’ le 1er janvier 2022. Un nouveau prêt sera disponible pour aider les propriétaires à financer leurs travaux de rénovation.

Le ministère du Logement a constaté que le terme “MaPrimeRenov” était entré dans les pensées des Français en matière de rénovation énergétique, selon un sondage d’opinion. Sous le nom de France Renov, une plateforme et un réseau de conseillers uniques et d’assistance personnelle pour le secteur à faible revenu seront mis en place le 1er janvier 2022 pour mettre l’accent sur la réhabilitation des logements indésirables. Le cabinet d’Emmanuelle Wargon serait enchanté par de nouveaux services “plus lisibles” et “simples”. Deux points importants car MaPrimeRenov’ a souvent été critiqué pour sa lenteur et son manque d’efficacité.

Les ménages qui souhaitent rénover le système énergétique de leur logement pourront se rendre sur une plateforme internet unique (france-renov.gouv.fr) et un numéro de téléphone unique (0.808.800.700), ainsi que sur un réseau commun de centres de conseil dans toute la France (450 guichets tenus par l’Anah aujourd’hui). De nouvelles primes et aident vont aussi être mis en place.

Ma Prime Rénov’ Sérénité

Dans le cas de rénovations dites “globales”, près de 5 millions de logements peuvent demander cette nouvelle prime . Les appartements qualifiés de « passoires thermiques » qui nécessitent des modifications coûteuses pour répondre aux exigences d’efficacité énergétique seront les principaux visés.

Alors que le versement moyen de MaPrimeRenov’ est de 3 000 euros, Ma Prime Rénov’ Sérénité pourra elle financer jusqu’à 50% des travaux entrepris jusqu’à un plafond de 30 000 euros.

Cette somme est cumulable avec d’autres aides, comme l’Eco PTZ, dont la valeur maximale est de 30 000 euros. Elle est toutefois difficile à obtenir pour les familles modestes et les emprunteurs âgés. Pour y avoir recours, votre logement doit avoir été construit il y a plus de 15 ans.

Il faudrait plus d’une décennie, selon le gouvernement, pour réparer les logements privés mal classés en France. “Il faudrait traiter, chaque année, 290 000 maisons individuelles et 9 500 copropriétés” si l’objectif est de régler ces problèmes dans les dix prochaines années. Le gouvernement va mettre fin à l’initiative Habiter Mieux, lancée en 2013 et gérée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). L’Agence nationale de l’Habitat (Anah) sera remplacée par la Prime Rénov’ Sérénité.

Mon Accompagnateur Rénov’

Un conseiller agréé par l’État sera chargé d’évaluer le projet et de conseiller les clients sur les travaux à effectuer et sur les réponses à apporter (pour orienter les ménages, qui trop souvent, ne savent pas vers qui se tourner pour trouver des réponses et des artisans « Reconnu garant de l’environnement » (RGE). L’objectif est d’améliorer le contrôle du gouvernement sur les aides de l’état et la fraude.

Il s’agira d’abord d’agents de l’Anah et du réseau FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer à la Rénovation Énergétique) coordonnés par l’Ademe (Agence de la transition écologique). Dans la deuxième partie de l’année, la fonction sera ouverte aux organisations extérieures du secteur privé. La méthode par laquelle cette aide sera fournie doit être déterminée par une loi qui devrait être adoptée au printemps 2022. Au-delà d’un certain niveau de revenu, par exemple, le service pourra être payant.

Depuis sa mise en place en 2020 pour remplacer le CITE, le plan MaPrimeRenov’ a généré 500 000 demandes d’aides depuis janvier 2021, les responsables annonçant que 2 milliards d’euros seront dépensés pour le pérenniser en 2022.

Articles Récent

Autres informations et conseils

Une question ? Une demande ?